1- La spiritualité ou comment semer des graines d’amour…

Semer-des-graines-de-coeur
Cliquer sur l’image pour accéder au site d’où cette magnifique image provient…

Plan de cette page sur ce que l’on considère, au sein de notre association « Entre-Coeurs » comme étant les principales notions de base de la spiritualité :

1-Qu’est-ce que la spiritualité
2- Quatre lois spirituelles fondamentales
2.1. Loi de cause et d’effet appelée aussi loi « d’action / réaction » ou loi du karma
2.2. Loi de renaissance
2.3. Loi spirituelle de transfert
2.4. Loi de co-création consciente
3- La présence de grands instructeurs parmi nous pour notre évolution spirituelle ici-bas
5- Les miracles quotidiens de ces Grands Êtres (sous forme d’un diaporama !)  

 

1. Qu’est-ce que la spiritualité ?

On confond souvent religion et spiritualité

Il est question dans ce site uniquement de spiritualité laïque c’est à dire dégagée de toute religion ou dogme religieux. Il s’agirait donc tout simplement mais CONCRÈTEMENT de rechercher pour soi, donc pour tous ceux et celles qui nous entourent et, au-delà, comment devenir dans notre vie quotidienne plus vertueux, plus proche des valeurs fondamentales que nous chérissons comme la paix, l’amour, l’unité, la joie, la droiture, la non violence… afin de vivre plus heureux, libre de toute attache terrestre, détaché de toutes ces contingences matérielles tout en les assumant concrètement dans la vie. Comme le lotus qui se nourrit de la boue mais dont la fleur vit au-dessus de l’eau, il représente la pureté de l’âme qui est au-dessus des vicissitudes de la vie.

D’après le Dr Alain Boudet (Dr en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant), la spiritualité laïque est « une expérience naturelle qui permet à l’être de s’épanouir dans sa véritable grandeur« . Nous sommes bien d’accord !

D’où l’importance d’une part de l’idée que l’on se fait chacun du bonheur, mais surtout, d’autre part, de sa mise en pratique pragmatique, au-delà des idéaux qui ne peuvent se réaliser d’eux-mêmes.

Beaucoup de grands sages et avatars (incarnation de l’amour) associent surtout le bonheur à l’idée d’unité et de partage dans la joie.

Expérimenter cette « unité » à travers la diversité du monde qui nous entoure n’est pas chose aisée… Pour nous aider dans cette tâche, une voie consiste à construire, édifier une relation (de manière autonome ou grâce à des intermédiaires religieux) avec tous ceux et celles qui prêchent ou représentent pour nous le plus concrètement cette non-dualité, cet élan d’amour universel vers l’autre en essayant de comprendre comment il est possible d’y arriver.

Quel que soit l’aide qu’on va rechercher à l’extérieur de nous (en fonction de nos croyances), trouver cette unité peut consister simplement à engager individuellement un processus volontaire d’amélioration de notre attitude donc de notre caractère ou de notre personnalité. Et c’est possible car la science à travers l’épigénétique prouve aujourd’hui que 85% de notre ADN peut être régulé par notre comportement. La médecine quantique montre quant à elle toute l’importance de nos pensées dans la création de nos atomes, molécules et in fine de tout notre corps…

Il s’agit donc d’avoir la ferme volonté de modifier dans notre comportement ce qui peut être amélioré en accentuant toutes nos qualités pour que petit à petit nous « SOYONS ». Nous pouvons ainsi décider de nous aligner avec des valeurs qui nous relieront tous, en étant plus compréhensifs, aimants, en accord avec notre divinité intérieure, c’est-à-dire notre âme qui nous chérit plus que tout.

Mais comment nous motiver pour déclencher et accompagner cette attitude de recherche d’un meilleur caractère ? C’est ici que certains auront besoin de la religion qui va leur donner un socle de croyances, une aide réelle et concrète, une écoute à travers des rencontres, prières, rituels, célébrations ou autres mantras.

D’autres préfèreront une autre voie à l’écart de tout dogme pour leur laisser plus de liberté dans leur foi et leur engagement volontaire dans ce processus graduel d’amélioration et de perfectionnement de leur personnalité.

Quelle que soit la voie choisie, parfaire son individualité est une véritable discipline quotidienne qui demande, c’est évident, quelques efforts, de l’attention, du temps, souvent de l’abnégation, des sacrifices et renoncements.

Concrètement, pour ceux et celles qui recherchent une certaine autonomie dans leur volonté de se parfaire spirituellement dans leur vie quotidienne, il est couramment proposé d’associer mantras, méditations et aide extérieure pour comprendre et dépasser nos peurs et blessures pour qu’adviennent les guérisons physique, émotionnelle et spirituelle complètes, durables.

Bien entendu et comme tout le monde le sait, l’état actuel de notre monde dépend des valeurs défendues par chacun… D’où l’importance d’une bonne compréhension de certains concepts de base, de certaines lois universelles (dont parlent toutes les religions) pour bien comprendre les conséquences spirituelles concrètes de tous nos actes, pensées et paroles quotidiens.

(Revenir au plan de cette page)   

 

2. Quatre « lois » spirituelles fondamentales :

Ces quatre lois détaillées ci-après sont inter-reliées, dépendantes les une des autres. Les mouvements religieux y font ou y faisaient peu ou prou référence. Elles sont néanmoins reconnues de manière unanime car elles sont issues d’une expérimentation concrète de la vie, de textes spirituels anciens (repris ou pas par les mouvements religieux), d’enseignements reconnus comme étant universels, « éternels » ou de paroles d’êtres spirituels élevés (vivants ou pas) reconnus comme tels (avatars, prophètes, anges, archanges, guides, Maîtres, « Dieu »…) qui ont été canalisés puis retranscrit.

Il existe quatre lois principales considérées comme fondamentales pour notre évolution humaine mais qui restent valables, nous le pensons, dans l’univers tout entier !

 

Loi n° 1 :

Loi de cause et d’effet

Loi n° 2 :

Loi de renaissance

Loi n° 3 :

Loi spirituelle de transfert

Loi n° 4 :

Loi de co-création consciente

Loi n° 1 – loi de cause et d’effet :

Appelée aussi « loi d’action et de réaction » ou « loi du karma » ou « loi de causalité » dans les écrits surtout bouddhistes et hindouistes, cette loi explique le principe selon lequel chacune de nos pensées, paroles ou actions entraînent des effets positifs ou négatifs qui façonnent nos vies, petit à petit, lentement mais sûrement.

Voici un exemple véridique qui illustre très bien cette notion de karma avec l’histoire des destins croisés de deux hommes très célèbres : Alexander Fleming et Winston Churchill.

Chaque être humain incarné ici-bas naît avec un ensemble de :

  • karmas positifs c’est à dire de facilités ou habiletés dans tel ou tel domaine : savoir prendre la parole, écrire des livres, dessiner, jouer d’un instrument de musique, calculer, bricoler… Ces qualités sont donc là consécutivement d’une part au travail cumulé dans nos vies antérieures mais aussi, d’autre part, aux gènes transmis par nos aïeux, ce qui explique le choix très précis de nos parents avant notre naissance afin de concilier ce potentiel génétique et les expériences que l’on a décidé de vivre dans une vie, tout cela étant destiné à nous faire comprendre, in fine, que seule la voie de l’Amour véritable, détaché, universel permet de mener au bonheur, à la fusion de notre personnalité avec notre Créateur ;
  • et, on s’en doute, de karmas considérés comme plus « négatifs » qui se matérialisent souvent (mais pas systématiquement) par des handicaps, des maladies (bénignes ou beaucoup plus graves) des difficultés au niveau du couple, dans notre vie professionnelle, au sein de notre famille…

Ce que nous sommes aujourd’hui est donc le résultat de nos actes commis dans cette vie mais surtout ceux de nos vies antérieures : « on récolte ce que l’on sème » comme l’exprime la Bible (Ezéchiel 18.1-32) ou comme la science (en physique) l’a exprimé en son temps et à sa façon : « toute action engendre une réaction égale ou opposée » (Isaac Newton) et ce même si nous ne nous en souvenons pas, si nous n’en avons absolument pas conscience ici et maintenant. D’où le lien direct avec le principe de la loi de renaissance détaillée ci-dessous qui sous-tend cette loi.

Cette loi de cause et d’effet, mise en application dans nos vies de tous les jours nous explique que, petit à petit, notre vie n’est que le reflet exact de ce que :

  • nous pensons d’où la nécessité absolue de contrôler nos pensées (et notre égo par là même !) grâce à la pratique par exemple de la méditation ou de mantras,
  • nous disons : nos paroles ont aussi un pouvoir immense qu’expliquent de nombreux thérapeutes à travers la nécessité par exemple d’une communication non violente, d’un respect mutuel, d’une vision apaisée des relations humaines dans l’esprit d’une compréhension mutuelle de nos différences, de nos complémentarités, dans l’amour de ce que nous sommes…
  • et de ce que nous faisons : nos actes quotidiens, ont eux aussi, à fortiori des conséquences (immédiates ou plus tardives) qui vont façonner notre avenir, dans un sens ou dans un autre…

Cette loi nous enseigne donc que nous sommes ni plus ni moins responsables de tout ce qui nous arrive dans notre vie ! Il ne s’agit pas de culpabiliser face à la réalité parfois cruelle, inattendue, difficile à supporter des événements qui surviennent mais d’en accepter la responsabilité (partagée ou pleine et entière) et d’en retenir les leçons comme étant des enseignements dont nous avons déjà acceptés, à un certain niveau les conséquences, pour le plus grand bien de notre évolution spirituelle.

Le respect en conscience de cette loi nous permet de rehausser instantanément notre taux vibratoire et d’accéder ainsi à une meilleure compréhension de Soi (lien avec nos corps subtils les plus élevés), des autres et bien entendu de l’univers entier (car tout est relié !) afin de changer nos attitudes, modifier notre comportement pour être plus alignés avec l’Amour infini et transcendant de notre Créateur.

Nos choix deviennent plus éclairés, avisés et consciemment nous reprenons les rênes de notre vie afin de devenir plus sages, plus proches de notre véritable nature divine et un jour, au cours de cette évolution, nous deviendrons semblables à tous ces être de sagesse parfaits qui ont sillonnés l’histoire et que nous nommons Avatars ou Maîtres… !

(Revenir au plan de cette page)     

 

Loi n° 2 – loi de RENAISSANCE :

Appelée aussi « principe de réincarnation« , cette loi est un processus qui permet à une âme de « prendre corps » sur notre planète (ou une autre) à plusieurs reprises afin de vivre des expériences. Voici une petite vidéo qui relate des études scientifiques, des expériences vécues, des rapports très détaillés qui confirment les thèses de la réincarnation :

Un humain s’incarne donc ici-bas de multiples fois soit en homme soit en femme (pas en animal ou alors quand il l’était…) dans des circonstances dictées par la loi de cause et d’effet (ci-dessus) jusqu’à ce que cette incarnation se fonde totalement avec sa vraie nature divine c’est à dire une fois qu’il est devenu parfait, sage, libre de toute attache matérielle. Il sera à ce moment là en osmose avec les lois divines étant à la fois complètement maître de ses sens et œuvrant à chaque instant avec un amour universel et détaché.

Le nombre de réincarnations successives peut être élevé (plusieurs centaines) si le karma négatif supplante celui positif consécutivement, par exemple, à des fautes commises, à des erreurs de jugement, des échecs, etc. nous éloignant d’autant de notre divinité innée. Ainsi, de vie en vie, nous faisons l’expérience de cultures, religions, races, milieux sociaux très différents. Ce n’est ni plus ni moins qu’un voyage évolutif à travers lequel nous gardons les conséquences des actes commis (positifs ou négatifs) d’une vie sur l’autre.

L’homme est donc une âme en incarnation, un être profondément spirituel, une « étincelle divine » qui s’exprime à travers un corps physique et des corps qui sont, eux, beaucoup plus subtils. Chacun d’entre nous est, dans une certaine mesure, libre, de l’autre côté du voile, de choisir le parcours qui lui convient le mieux. Ainsi, tandis que certains d’entre nous sont très proches de leur divinité (on parle de saints, sages…) d’autres, ont une compréhension bien plus limitée et matérielle de toutes ces notions qu’ils réfutent.

Mais le plus important reste dans les pensées, paroles et actes commis quotidiennement, indépendamment de nos croyances : un être humain qui est concrètement proche des autres par son aide désintéressée, son amour, son empathie, sa compassion… bref, par son exemple altruiste en toutes circonstances est un être spirituellement élevé qui a compris la mise en application des Lois divines expliquées ici.

Ces êtres existent ici-bas ou ont existé jadis. Ils ont même parfois achevé ce cycle successif de réincarnations comme l’a fait en son temps le Maître Jésus il y a 2 000 ans.  ils n’ont donc plus besoin, comme lui et comme tant d’autres, de renaître parmi nous pour parfaire leur personnalité. Cependant, ils désirent souvent revenir quand même pour nous aider, par pur amour et compassion. On les appelle des Maîtres de sagesse.

Ils constituent ce qu’on appelle la hiérarchie spirituelle, c’est à dire l’ensemble de tous les êtres divins qui, de l’autre côté du voile, nous guident et nous enseignent dans le cadre de notre évolution et de celle de notre planète. Ils travaillent donc en coulisse pour nous protéger, nous aider, en relation ou en connexion (souvent de manière très étroite et permanente) avec beaucoup d’êtres incarnés spirituellement évolués (leurs fidèles disciples).

Actuellement, et pour la première fois depuis très longtemps, ces Maîtres de sagesse sont très présents parmi nous afin de mieux nous aider et d’accélérer notre évolution en ces temps très troublés. Et nous Les remercions vivement pour leur dévouement sans faille car nous en avons bigrement besoin !

(Revenir au plan de cette page)     

 

Loi n° 3 – loi SPIRITUELLE DE TRANSFERT :

D’après cette loi fort simple, il est expliqué qu’il me sera donné (consécutivement à mes prières) de manière désintéressée qu’à hauteur de ce que je donne moi aussi de manière désintéressée autour de moi, dans ma vie. D’où l’importance de l’ouverture du cœur dans chaque acte quotidien, lequel doit être offert sans qu’il y ait forcément une contrepartie.

Là aussi, la loi de causalité est strictement et simplement appliquée. Ainsi toute demande à la hiérarchie spirituelle (aux anges, archanges, Maîtres, Dieu…) par l’intermédiaire par exemple de prières ne peut être accordée que dans le respect de cet échange mutuel, de ce « transfert » à partir duquel l’équilibre cosmique est atteint. Car la hiérarchie spirituelle ne peut donner à un être humain, par respect aussi de son sacro-saint libre arbitre (faculté de chaque être humain de se déterminer librement, de faire ses choix) plus que ce qu’il applique concrètement au cours de son expérience de vie.

La grande maxime biblique « aide toi et le ciel t’aidera » prend alors tout sons sens. Dieu ne peut intercéder en notre faveur si nous n’avons pas au préalable tout tenté c’est à dire si nous n’avons pas appliqué au minimum Ses Lois cosmiques en acceptant d’abord de donner (temps, argent, compétences, amour, biens matériels, services…) de manière désintéressée et en toute liberté d’action avant de demander de recevoir.

Ce don de soi est primordial dans chaque expérience de vie. C’est la base de tout enseignement spirituel, un « minimum » et une attitude très facile à mettre souvent en œuvre. D’ailleurs, comment peut-on se prétendre un être divin quand on se détourne de ceux et celles qui demandent assistance ? Comment grandir spirituellement c’est à dire en amour, en compassion ou en toute autre qualité divine sans offrir de manière libre c’est à dire sans rien demander en retour ?

(Revenir au plan de cette page)   

 

Loi n° 4 – loi de CO-CRÉATION CONSCIENTE :

 

Notre peur la plus profonde n’est pas de ne pas être à la hauteur; notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.  Marianne Williamson

Rien ne vous emprisonne excepté vos pensées. Rien ne vous limite excepté vos peurs. Et rien ne vous contrôle excepté vos croyances. Marianne Williamson

 

C’est un processus inné et naturel qui permet à chaque être humain de créer sa vie, de la programmer jour après jour. C’est un pouvoir gigantesque qui est à l’œuvre à chaque instant même si on ne le connaît pas ou si on s’en moque… Il est possible de l’utiliser en pleine conscience et avec sagesse afin de voir poindre dans tous les domaines de notre vie sentimentale, professionnelle, familiale, pécuniaire ou autres l’avenir de nos rêves. Si c’est possible !

En fait, en tant qu’être divin, cette possibilité nous est offerte pour comprendre comme l’explique la loi de cause et d’effet les conséquences directes de nos pensées, paroles et actes ici-bas. C’est bien notre attitude quotidienne et présente qui va déterminer, forger, préparer, notre avenir à court, moyen et long termes.

Une fois qu’on est conscient qu’elle existe et est à l’œuvre à chaque instant qui s’écoule dans notre vie, il ne reste qu’à connaître son fonctionnement. Il découle tout naturellement des trois autres lois décrites brièvement précédemment. De plus larges explications accompagnées de nombreux exemples dans plusieurs domaines de notre vie sont détaillées dans une page spécifique de ce volet spirituel disponible ICI.

Voici une vidéo d’un éminent scientifique le Dr Joe DISPENZA dont le but, ce sont ses propres mots, est « démystifier le mystique » et la « science est aujourd’hui le langage du mysticisme » et peut « unifier tout le monde » qu’il s’agisse de mécanique quantique, de neuroscience, de neuro-endocrinologie, de psycho-neuro-immunologie, d’épigénétique… « Toutes ces sciences pointent vers une série de possibilités et des gens ordinaires dans le monde entier se mettent à faire des choses extraordinaires ».

(Revenir au plan de cette page)    

 

3. La présence parmi nous de grands instructeurs pour nous aider dans notre chemin d’évolution ici-bas : 

3.1.Qui sont-ils ?

Á chaque changement d’ère, de grands enseignants viennent dans le monde pour vivre concrètement parmi nous. Ils désirent humblement nous aider à passer un cap, nous épauler et nous assister pour qu’on réussisse nous-mêmes à régler nos crises.

Et chacun sait que nous avons urgemment besoin de cette précieuse aide actuellement dans cette ère de changements accompagnée d’une grande détresse sociale, de profonds dérèglements climatiques, de graves difficultés politiques, du manque endémique de nourriture dans le sud jugulé à de honteux gaspillages dans le nord, d’interminables guerres, du terrorisme…

Ainsi nous avons connu Jésus-Christ, Bouddha, Mahomet, Confucius, Rama, Krishna… qui, en leur temps, ont donné naissance à de nouveaux mouvements religieux ou philosophiques.

Aujourd’hui, nous pensons que beaucoup de ces grands instructeurs se sont incarnés parmi nous pour assurer leur mission.

Dans certains cas, et pour aller plus vite, ils ont la possibilité de créer instantanément un corps et de passer ainsi outre les cycles d’apprentissage consécutifs à une naissance.  Ils matérialisent dans ce cas et pour un temps déterminé, un corps physique pour passer un peu de temps parmi nous, pour pouvoir vivre avec nous, au plus près, nous conseiller, nous aider, nous réconforter…

Ils ne sont pas, bien entendu, déclarés en tant que « Maîtres » au grand jour mais agissent toujours en coulisse sans jamais dévoiler leur véritable identité par respect toujours de notre libre arbitre.

Événement encore plus extraordinaire et peu connu, ces Maîtres de Sagesse sont en lien permanent avec d’autres Maîtres qui résident sur d’autres planètes et qui nous ont toujours aidés, soutenus, épaulés.

En fait, toutes les planètes de notre système solaire sont habitées (elles sont toutes creuses, y compris la terre !) mais par des Êtres bien plus évolués que nous et qui, de par leur progression spirituelle ont depuis longtemps eu accès à une avancée technologique sans précédent : voyages interstellaires et dans plusieurs dimensions, manipulations sans limites de l’énergie, connaissances dans tous les domaines (génie génétique, santé, histoire des civilisations, lois spirituelles fondamentales…).

Afficher l'image d'origineCe livre (Priorité pour une planète en transition de Gerard Aartsen) fortement conseillé dans ce domaine résume bien le positionnement de ces « gens de l’espace ». Á travers quelques « contactés » terriens, ces « frères de l’espace » comme on les appelle n’ont absolument rien à voir avec l’idée saugrenue que moult films nous assènent régulièrement sur nos grands écrans. Au contraire, ce sont des Êtres très évolués, des grands frères qui sont déjà passés par les tourments qui nous assaillent et qui n’ont de cesse de nous aider (cf. 3.4.) en nous expliquant que notre avancée technologique ne peut dépasser notre progression spirituelle sans risquer de provoquer notre anéantissement… Les solutions qu’ils ont suggérées dans les années 50 sont malheureusement restées lettre morte…

(Revenir au plan de cette page)   

3.2. Que font-ils concrètement ?

Ils intercèdent discrètement :

  • auprès de « grands décideurs de ce monde » (s’ils sont réceptifs !) lorsque des décisions importantes menacent la paix, la liberté, la justice. Par exemple, c’est ce qu’ils ont fait auprès de Mikhaïl Gorbatchev pour engager un processus de paix avec la disparation du mur de Berlin et la fin progressive des années de guerre froide ;
  • directement dans les manifestations ou défilés qui défendent ces nobles causes en apportant leur formidable engouement, énergie d’amour et de compassion,
  • ou près de tous ceux et celles, innombrables anonymes, qui les appellent de leurs ferventes prières afin de les rencontrer et les congratuler pour leur travail en faveur de valeurs nobles qu’Ils défendent en tous lieux et tous temps.

(Revenir au plan de cette page)   

3.3. Ils restent constamment à notre service :

Nous pensons que ces Êtres de Lumière, ces Grands Instructeurs n’ont d’autres missions que de se mettre quotidiennement à notre service afin de nous aider dans notre ascension, notre évolution. Ils attendent donc patiemment nos prières, nos demandes axées certes sur une aide dans nos vies de tous les jours mais aussi et surtout plus largement dirigée sur l’humanité toute entière. Leur marge de manœuvre reste totalement dépendante de nos décisions concrètes, de notre volonté de changer, de notre état d’esprit.

(Revenir au plan de cette page)  

3.4. ILS réparent une partie de nos « bêtises » !

Dans nos missions d’êtres incarnés, nous pouvons sans le savoir, sans en comprendre toutes les incidences et dommages collatéraux commettre des erreurs dans nos choix. Dans la limite de notre arbitre, ces Grands Êtres éliminent une partie des effets négatifs de ces actes commis sans trop en comprendre les incidences en liaison avec nos frères de l’espace (et oui, nous ne sommes pas seuls dans l’espace !).

Exemple concret :

L’utilisation du nucléaire civil pour produire de l’énergie a des conséquences nuisibles à un niveau que nous n’imaginons pas (sans parler du nucléaire militaire…) car la matière n’existe pas uniquement sous les trois formes que nous connaissons : solide, liquide ou gazeux. Elle existe en fait d’après les Maîtres, la science le découvrira, sur sept niveaux différents, donc quatre au delà des trois que nous connaissons. Utiliser les centrales nucléaires comme nous le faisons pollue grandement ces niveaux plus subtils d’existence de la matière tant sur notre terre sur sur d’autres planètes de notre système solaire car tout est lié.

Ces dires sont corroborés par Robert Hastings qui, après 40 années de recherches a réalisé un documentaire sur le lien secret entre le « nucléaire et une présence permanente et généralisée des OVNI » (malheureusement en anglais non sous-titré).

Ainsi, pour nous aider, par amour et pure compassion, nos Êtres de Lumière sont présents dans la plus grande discrétion. Soit ils « absorbent » avec leur vaisseaux une grande partie de ces externalités négatives (pollutions) ou empêchent le lancement de missiles en les désactivant : exemples stupéfiants rapportés par Robert Hastings depuis les débuts de l’ère atomique en 1945 jusqu’à nos jours…

Cela paraît incroyable mais nous pensons que cela est corroboré par d’innombrables témoignages comme celui évoqué ci-dessus ou par des études scientifiques (peu diffusées) qui ont constaté la recrudescence de cancers et autres maladies graves autour de ces centrales notamment d’enfants en bas âge. Nous manipulons des énergies qui nous dépassent au lieu d’utiliser celles qui restent inoffensives, locales, abondantes et sûres…

Bien entendu, leurs interventions ne sont pas limitées à l’aspect nucléaire mais ce dernier constituent d’après leurs dires environ 80% de leur travail quotidien tant le problème est primordial, permanent et de ce fait, urgent.

(Revenir au plan de cette page)    

 

4. Les enseignements de la « sagesse éternelle » :

Il s’agit d’enseignements transmis par nos Grands Instructeurs reçus par connexion télépathique par différentes personnes au fil des décennies dont deux éminentes femmes : Helena Blavatsky dès 1875 puis Alice Bailey dès 1919. Tous les ouvrages qui sont issus de ces échanges ont été classés dans la catégorie « ésotérique ». Cela signifie tout simplement qu’il fallait être un (e) « initié (e) » pour comprendre ce qui était décrit. De nos jours, ces savoirs doivent être disponibles pour tous. Ils sont facilement compréhensibles et ne nécessitent aucun pré-requis religieux ou initiatique. Même s’ils sont parfois d’un contenu assez abscons, ils ont été simplifiés et retranscris de manière à être diffusés le plus largement possible.

https://i0.wp.com/www.taraquebec.org/images/l_ese2013.jpg?resize=354%2C574Dans ce sens, voici un petit livret intitulé « Enseignements de la sagesse éternelle » (55 pages téléchargeable gratuitement) qui résume les grands thèmes abordés dans ces messages.

Attention, ces derniers n’ont pas été transmis pour créer une nouvelle religion ou une nouvelle philosophie. C’est une science qui étudie les processus d’évolution de l’Homme, sa nature profondément divine, sa relation avec la hiérarchie céleste, son évolution dans le Cosmos, les possibilités qui s’offrent à lui pour grandir spirituellement, les différents plans d’évolution et le rôle des initiations, les technologies de l’avenir, les lois spirituelles fondamentales, l’émergence des Maîtres parmi nous, les énergies, les rayons, Dieu, la méditation de transmission…

Voici un tout petit résumé de ce que nous avons retenu pour vous de ce livret dans les différents domaines abordés. 

4.1. Notre nature est essentiellement divine :

Nous sommes des Dieux incarnés, une véritable étincelle divine qui s’exprime à travers une âme individualisée qui a choisi de s’incarner dans un corps physique associé à d’autres plus subtils : les corps éthérique, émotionnel (ou astral), mental, causal, atmique et divin.

L’important à retenir est que ce processus ne vise qu’à perfectionner, de vie en vie, la personnalité de l’individu incarné afin qu’il reflète dans ses pensées, paroles et actions la divinité représentée par son âme, par cette étincelle divine. Il doit donc purifier les corps grâce auxquels il travaille (corps physique, émotionnel, mental et causal) en se connectant le plus possible à ceux qui ont portent en eux cette connaissance pure et parfaite (corps atmique, bouddhique, divin, christique).

En fait, au fil de cette épuration, la personnalité (le caractère) s’efface au profit de l’âme en cherchant uniquement à épouser ses désirs, sa volonté, ses objectifs divins.

C’est un processus qui demandent de nombreuses incarnations, plusieurs centaines en moyenne. Il est soigneusement noté pour chacun d’entre nous, le niveau où nous en sommes, que nous avons atteint. C’est possible grâce à un système de « notation » qui part de 0 (lorsque nous en sommes à notre première incarnation) et qui va jusqu’à 5 (nous sommes arrivés à l’état de « Maître » comme celui qu’on appelait Jésus). L’humanité est au début de ce 21° siècle à peine à 0,3 ou 0,4 (moyenne du niveau d’évolution de tous les êtres humains incarnés). Cette « maîtrise » s’acquiert en passant 5 initiations :

  • 1ère initiation (l’apprenant a atteint le niveau 1) : elle est appelée « naissance du principe christique » et est atteinte lorsque l’apprenant maîtrise son corps physique. Il faut de nombreuses vies avant d’arriver à ce stade (des centaines à quelques milliers, voire des centaines de milliers suivant le chemin emprunté !) où l’individu entre dans la hiérarchie spirituelle. Environ un million de personnes sur terre ont atteint ce niveau (sur plus de 7 milliards) ;
  • 2° initiation (à partir du niveau 2.0) : nommée « baptême », elle indique que le disciple maîtrise son corps astral ou émotionnel. Il sait donc comment dompter, juguler ses émotions pour ne pas en être esclave (quelques vies ou quelques dizaines de vies suffisent pour atteindre ce stade). Seulement le quart des initiés de niveau 1 ont passé ce 2° niveau… ;
  • 3° initiation (niveau 3.0) : c’est la « transfiguration » à partir de laquelle le corps mental, le centre de notre raisonnement (en plus des deux autres) est conquis, discipliné (une vie ou quelques-unes sont nécessaires à ce niveau). Les initiés de 3° niveau sont très peu nombreux sur terre (moins de 2500) ;
  • 4° initiation (niveau 4.0) : ici, le disciple arrive à la « Grande Crucifixion » appelée aussi « Grande Renonciation » où il apprend à se départir, à renoncer à tout même à la vie si besoin (comme Jésus l’a fait en décédant sur la croix pour nous en faire la démonstration physique). Il n’existe que quelques centaines de personnes ayant atteint cette 4° étape initiatique ici-bas ;
  • 5° initiation (niveau 5.0) : c’est tout logiquement la « Résurrection » où le disciple est libéré de toute attache terrestre, de la matière. Il est devenu un Maître et vit désormais dans un corps de lumière. Il peut rester pour veiller à notre évolution sur Terre (c’est le cas de 63 Maîtres actuellement), partir vers des planètes plus évoluées (comme Vénus) ou quitter carrément notre système solaire.

Au fur et à mesure des initiations, le corps physique est de plus en plus chargé par des particules subatomiques qui constituent le corps de lumière à la fin de la 5° initiation et qui permettent de transcender la matière.

(Revenir au plan de cette page)    

4.2. QUI EST DIEU ?

Il est à la fois selon ces enseignements en nous et en dehors de nous. Il est tout à la fois :

  • nous-mêmes car une goutte d’eau d’un océan, même minuscule fait partie intégrante de cet océan (même si nous ne le manifestons que très peu hélas…),
  • les Maîtres à fortiori car en tant qu’Êtres réalisés (qui n’ont plus besoin de revenir s’incarner ici-bas), ils ont désormais fusionné avec cette étincelle divine en devenant « parfaits ». On dit qu’ils ont réalisé leur Soi en intégrant leur personnalité et cet aspect divin (c’est le chemin que nous arpentons…),
  • un grand Être cosmique qui correspond à « l’âme » de notre planète. On parle ici de « logos ». Tout ce qui existe sur notre planète (c’est la même chose pour toutes les planètes !) fait partie du même processus d’évolution suivi, « contrôlé » par ce « logos planétaire »…
  • l’âme de notre système solaire : on parle alors de « logos solaire » qui gère lui l’ensemble des planètes de son système…
  • l’âme de la galaxie, qui englobe plusieurs systèmes solaires : le « logos galactique » !
  • … ainsi de suite ! C’est un processus sans fin !

Dieu est donc une énergie qui vibre à des taux très différents mais qui intègre à chaque fois la vibration de l’Amour, de l’Unité et des qualités qui la constituent afin de rester en équilibre parfait.

(Revenir au plan de cette page)    

4.3. Les énergies et nos pensées :

La science a découvert que tout était énergie : c’est le constituant essentiel de l’univers en permettant par des forces d’attraction et de répulsion à l’électron de tourner autour du noyau de chaque atome (proton, neutron…). C’est ainsi que se crée la matière, quelle que soit sa forme (liquide, gazeuse, solide, éthérique…). Einstein a démontré en son temps le lien entre la matière et l’énergie avec sa célèbre formule E=MC2.

La science ésotériste va plus loin : elle affirme que cette énergie trouve son origine dans la pensée à un niveau infiniment petit. Ces thèses rejoignent d’ailleurs les travaux les plus récents en matière de physique quantique où il est de plus en plus admis que la pensée est le principe de création de la matière.

Il est ainsi possible, si l’on en est persuadé et après un sérieux entraînement d’après ces enseignements de :

  • matérialiser par la pensée tout ce que l’on désire,
  • voyager à la vitesse de la pensée,
  • communiquer de mental à mental instantanément : c’est ce que font couramment les Maîtres…

Ce sont juste des capacités naturelles que l’homme n’a pas encore développées et qui le seront dans la limite de sa progression spirituelle (les deux vont toujours de pair).

(Revenir au plan de cette page)    

4.4. Le plan d’évolution :

Le but de toutes nos incarnations successives est d’évoluer. Cela veut dire qu’il faut que chacun d’entre nous arrive à « maîtriser » (comme nos Maîtres l’ont fait avant nous) nos corps physique, émotionnel (calmer nos émotions, les diriger vers la joie, l’équanimité et l’unité), mental (contrôler nos pensées) et spirituel (grandir en sagesse) à travers des initiations comme expliqué ci-dessus (cf. 4.1).

Comment faire concrètement ? Grâce à une attitude quotidienne tournée vers l’innocuité, vers les autres et non plus nos désirs personnels. Ceci épurera notre caractère, notre personnalité en développant l’altruisme et toutes les qualités divines reflétées par notre âme.

Nous sommes quotidiennement aidé dans ce travail d’épuration personnel par les énergies divines qui sont déversées continuellement sur notre Terre Gaïa par des Êtres de Lumière, à la demande de notre logos planétaire (l’âme de notre Terre) et en lien direct avec la loi d’action et de réaction.

Cela provoque bien entendu beaucoup d’agitations, de défiances, de dissensions entre d’un côté les humains qui sont attirés par ces nouvelles énergies et qui ont soif de liberté, de changements et ceux qui, au contraire d’un autre côté, veulent continuer comme par le passé. Mais tout ceci n’a qu’un seul but : voir surgir dans quelques temps une grande période de paix, d’équilibre et d’harmonie en proportion inverse avec le désordre qui règne aujourd’hui.

Les Maîtres reviennent donc parmi nous afin d’exécuter ce plan et en informer leurs disciples, hommes et femmes du monde entier. L’humanité répond donc aux énergies d’amour qui sont déversées même si elles ne s’en rend pas compte. La situation s’améliore donc de jour en jour même si les médias ne relatent souvent que les aspects négatifs de tous ces bouleversements.

(Revenir au plan de cette page)   

 

5. Les miracles quotidiens de ces grands Êtres :

Voici un petit diaporama constitué de photographies issues entre-autres de la revue « Partage international » qui présente chaque mois des « signes de notre temps » considérés comme étant des manifestations de la présence de nos Maîtres parmi nous. Il y a énormément de photographies d’OVNI provenant principalement des planètes Mars (où ils sont fabriqués pour la plupart) et Jupiter.

Les liens entre Maîtres de différentes planètes sont très étroits : ils travaillent de concert !

Elles sont envoyées par des anonymes et validés par un Maître qui par l’entremise d’une connexion télépathique avec un anglais nommé Benjamin Creme (rédacteur en chez de la revue, 1922-2016) nous donne des explications sur ces apparitions. Ces renseignements ont été reproduits stricto-sensu à côté des photos.

(Revenir au plan de cette page)